Pub ou contre pub?

Publié le par odile Biger

 

J'ai évoqué, dans un précédent billet, la belle aventure de la marque d'apéritif Lillet , propulsée aux sommets de la gloire après son apparition dans le dernier James Bond.

 

 Sans rien demander ni payer à personne, la petite société a acquis en quelques jours une renommée internationale et a vu ses commandes grimper au delà de toutes espérances, simplement parce que le célèbre espion de sa majesté révélait que Lillet entrait dans la composition de son cocktail préféré!

 

Malheureusement on ne choisit pas toujours ses ambassadeurs et n'est pas James Bond qui veut!

 

La marque Kärcher quant à elle se serait bien passée de la publicité que lui a faite Nicolas Sarkozy lors d'une visite à la Courneuve en 2005.

 

Depuis cet épisode  et la malencontreuse déclaration de l'ex Ministre de l'Intérieur, l'inoffensif nettoyeur haute pression initialement destiné aux jardiniers et bricoleurs du dimanche est systématiquement associé aux débats sur la répression de la délinquance.

 

Un "partenariat" bien encombrant pour  la marque !  

Pendant longtemps, elle a préféré garder le silence et faire "profil bas" , espérant ainsi se faire oublier des polémistes en tout genre. Mais, devant la recrue de notoriété apportée, bien malgré elle, par la campagne électorale en cours, elle a décidé de faire volte face.

 

Kärcher vient donc de lancer une campagne dans la presse pour dénoncer "l'utilisation répétée" de sa marque et a écrit aux candidats à la présidentielle pour les mettre en garde contre une utilisation abusive de son nom.

 

""La société Kärcher sort aujourd'hui de sa discrétion car elle ne peut se reconnaître dans les propos et les amalgames récents auxquels est associé son nom. L'usage de notre marque à des fins politiques et pour désigner une ligne politique en relation avec des sujets de société sensibles est en opposition avec les valeurs que souhaite véhiculer notre entreprise, façonnée par 70 ans d'Histoire", a souligné Patrice Anderouard, porte-parole de Kärcher France.

 

C'est dit ! mais cela va t-il suffire ?

 

" 70 ans d'histoire" pour en arriver là... Kärcher serait-il donc une victime collatérale de la campagne en cours ?

 

 

Publié dans billet d'humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bonjour !Ecoute, pour Kärcher, si je devais en louer un ou en acheter un pour quelque utilisation que ce soit, je ne vois pas en quoi la sortie de Sarkozy freinerait mon geste de consommation ???Faut vraiment être cinglé pour faire un tel amalgame, et un cinglé, plutôt que d'utiliser un Kärcher, qui est un excellent outil, se contenterait d'une brosse en chiendent et d'un seau d'eau pour nettoyer 300 m2 en vertical.Je comprends trés bien que la marque se soit manifestée. Nous aurions été étonnés de son silence.Mais il ne faut pas exagérer non plus, ses jours sont loin d'être comptés.Cath, reine de bricoleuse, qui te le dit :)NB :Sinon, un concours de convergence chez moi ce jour > je pense que tu ferais bien d'y participer, vu ton titre ;)Gros bisous et continue avec tes analyses toujours aussi bien vues
Répondre