Pour les internautes et les blogueurs, la publicité, c'est facile c'est pas cher et ça peut rapporter gros

Publié le par odile Biger

 

Bon, j'en conviens, le titre de ce post, inspiré d'un célèbre slogan de la Française des jeux , est un peu exagéré. Mais quand même...

 

En observant les nouvelles pratiques qui se développent actuellement sur le web, on est bien obligé de le constater : les internautes "amateurs" peuvent désormais gagner un peu d'argent grâce à la publicité. Attention , ne criez pas trop vite au miracle car, pour en arriver là, il faut quand même remplir au moins une des conditions suivantes (ce qui n'est pas donné à tout le monde):

- être créatif,

- être considéré comme "influent"

- être malin 

 

Pour ceux que cela intéresse, voici quelques pistes...

 

- Vendre de l'espace  ou proposer des liens sponsorisés sur son blog

 

Selon une récente étude Médiamétrie, plus de 7 millions d'internautes consultent des blogs chaque mois et plus de 3.1 millions créent plus ou moins régulièrement des contenus sur Internet. Avec de tels scores,  rien d'étonnant à ce que ces nouveaux espaces de communication  intéressent de plus en plus d'annonceurs.

 

Flairant la "bonne affaire", quelques régies se sont spécialisées dans la commercialisation d'espaces ou de liens publicitaires sur les blogs (exemple: Adrider, W2.Media, Google adsense). Elles proposent aux blogueurs de monétiser leur audience en échange de la mise à disposition de quelques formats-type (bannières, habillage de blogs, publi-post) ou en contrepartie de l'insertion sur le blog de liens sponsorisés. Chaque clic effectué par un visiteur sur l'un des espaces publicitaires du blog donne lieu  à rémunération.

 

A première vue, l'opportunité peut sembler alléchante mais ne rêvons pas: elle ne concerne  aujourd'hui que certains blogs hyper ciblés (femmes CSP+, jeunes urbains et branchés, leaders d'opinions...),  ou traitant de sujets très pointus et jouissant d'une fréquentation conséquente (en dessous de 100 000 visiteurs mensuels point de salut!). Par ailleurs pour intéresser les annonceurs, un blog doit être régulièrement et fréquemment remis à jour, proposer des sujets de qualité et être bien représenté dans la blogosphère. Bref,blogguer dans ces conditions c'est déjà un travail à plein temps !

 

- "Recommander" des produits

 

On le dit, on le répète (un peu trop d'ailleurs!) le bloggueur dispose d'un pouvoir de prescription et, pour les marques, ce pouvoir a une vraie valeur. Le bloggueur "influent" est donc de plus en plus sollicité pour tester des produits, faire partager ses impressions et donner son avis .La "sollicitation" prend généralement la forme d'avantages en nature (invitations, prêts ou dons de produits de marques cf. le cas Ford...) . Difficile de résister d'autant que l'on n'a pas besoin de s'engager à dire du bien du produit. Il faut juste en parler...

 

Pour répondre à cette nouvelle demande des annonceurs,l'Agence culture Buzz s'est spécialisée dans l'identification des "bloggueurs influents" représentant un réel potentiel pour les marques . Son réseau européen compte aujourd'hui plus de 4000 blogs référencés.

 

La recommandation  du bloggueur peut aussi se faire par le biais d'un réseau d'affiliation. Dans ce cas, l'intéressé choisit de promouvoir ses produits préférés et touche une commission sur chaque vente. C'est ce que propose par exemple des plateformes d'affiliation comme Zlio ou Blog-shopping. Attention là encore les gains à espérer restent assez faibles.

 

- Concevoir des publicités

 

Avis aux créatifs en herbe: vos talents publicitaires intéressent les marques.Certaines sont même prêtes à vous rémunérer pour votre contribution. Le "consumer generated advertising" est en effet en passe de devenir la dernière tendance à la mode. Les publicités générées directement par les consommateurs eux mêmes sont en effet supposées être plus en phase avec le consommateur, plus créatives et plus innovantes.Elles présentent aussi l'énorme avantage d'être beaucoup moins coûteuses que les créations de professionnels.

 

A coté de quelques expériences isolées comme celles tentées généralement sous forme de concours par Coca Cola, Converse,  Orangina  par exemple (cf mes posts sur le sujet) la société américaine Vitrue vient de créer la première  communauté de partage en ligne de créations publicitaires. Les amateurs peuvent y déposer leurs oeuvres. Si elles sont retenues par les marques,elles pourront ensuite être diffusées sur le Net, à la télévision ou à la radio, moyennant rétribution de leur auteur.

 

Autre exemple , celui de la chaîne de télévision "Current" et son programme Vcam (Viewer Created Ad Message) qui incite les téléspectateurs à concevoir et réaliser eux mêmes des publicités destinées à être diffusées à l'antenne et rémunérées par les annonceurs.

 

 - Tester des publicités

 

Si vous n'êtes ni créatif, ni bloggueur influent, ni assez visité pour vendre de l'espace sur votre blog, misez sur votre esprit critique!

 

Le site Imagiin essaie d'améliorer la performance des publicités en demandant l'avis des internautes (information lue dans "les échos").Si vous acceptez de regarder quelques publicités et de répondre ensuite à quelques questions vous serez rétribués en échange. "Nous rémunérons l'attention "explique Olivier Carron de la Carrière, le co-fondateur du site.  Les internautes qui ont répondu aux questionnaires sont classés en fonction de leur intérêt pour les annonceurs qui peuvent ainsi bénéficier de bases de données hyper-qualifiées.

 

Le site lancé en septembre dernier a du fermer rapidement victime de son succès: 15000 personnes inscrites en quelques jours... la plateforme n'a pas tenu le choc. Elle doit être relancée en février prochain.

 

Que retenir de tous ces exemples ?

 

- Le skillsourcing comme le baptise Raphael André dans son post n'en est encore qu'à ses débuts car les entreprises ont bien compris tous les avantages qu'il y avait à faire "participer" les consommateurs à l'ensemble du process marketing de la création jusqu'à la vente.

 

- Le premier bénéfice pour l'internaute ou le bloggueur est la reconnaissance de son rôle, de sa créativité, de son pouvoir . Pour ce qui est des avantages matériels à en tirer, en revanche, mieux vaut ne pas trop y compter... A vouloir gagner sur tous les tableaux, il y a peut être beaucoup à perdre en terme d'énergie, et de crédibilité !

 

 

Et pour finir en paraphrasant une nouvelle fois la française des jeux, n'oubliez pas que "100% des gagnants ont tenté leur chance" :  Si certains perçoivent de l'argent ou des avantages grâce à leur blog c'est qu'ils ont fait ce qu'il fallait pour en arriver là .

 

 

Et vous, pourquoi blogguez vous ?Si vous blogguez  pour le plaisir , ne changez rien c'est mieux comme ça!

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Blogguer pour son plaisir et celui d'être lu (un peu) me suffit... Pour (tenter de) gagner un peu d'argent de poche, j'ai monter 4 boutiques ZLIO. Le revenu est faible mais en 2 mois, j'ai pu amasser 18€... Sur la même période, 0€ avec Adsense. Mais je suis très très très très loin des 100 000 visiteurs journaliers ;-)
Répondre
D
Nous nous bloggons pour nous amuser, partager nos idées, nos humeurs. On ne le fait pas pour de l'argent, même si bien sûr on ne le refuserait pas !! ;-).
Répondre