Internet a-t'il "libéré" l'information

Publié le par odile Biger

 Le développement d'Internet a-t'il libéré l'Information de l'emprise des grands médias et plus généralement du monde de l'argent ?

C'est en tout cas ce qu'affirment certains groupes de  pression en France comme à l'étranger. Arguant de la multiplication et de la diversité des sources d'information désormais disponibles, ils militent en faveur d'une dérégulation du secteur des medias et une suppression des barrières mises en place dans la plupart des pays pour éviter qu'un groupe ou une puissance financière unique ne détienne à lui seul le monopole de l'Information.

Puisque les consommateurs peuvent accéder librement à toutes les sources d'information possibles et se transformer à leur tour en informateur, pourquoi maintenir une réglementation contraignante sur les médias traditionnels?

Au premier abord, le raisonnement peut paraitre séduisant mais il ne résiste pas longtemps à l'analyse des faits.

Dans la réalité, plusieurs éléments montrent qu'Internet n'a pas affaibli le pouvoir des  principaux groupes. Bien au contraire, le développement de ce nouveau support s'est révélé, pour certains d'entre eux, une formidable opportunité de renforcer leur hégémonie et leur pouvoir d'influence sur le consommateur. En voici quelques exemples:

Si l'on s'intéresse au palmarés des sites d'information les plus consultés aujourd'hui que constate-t'on ?  Les sites les plus populaires  appartiennent aux groupes médias les plus puissants  (TF1/Bouygues ou lagardère pour la France, CNN ou Murdoch à l'international). Ainsi comme le révèle un article paru dans un récent numéro du  Monde Diplomatique,  "Parmi les 20 sites les plus visités  en 2005, d'après l'indice Nielsen net, 17 étaient liés à des groupes d'information traditionnels" .

Certes on trouve à coté de ces groupes de nouveaux acteurs directement issus de l'Internet: AOL, Yahoo etc... mais ces derniers ne produisent finalement que peu de contenus en propre. Faute de moyens techniques et humains suffisants les médias traditionnels restent quasiment les seuls à pouvoir fournir des informations vérifiées, des enquêtes fouillées ou des analyses . Pour eux, ils ne s'agit finalement que de recycler une matière première initialement prévue pour leurs journaux, leurs chaînes de télé, leurs radios et qu'Internet permet de relayer et de diffuser à plus large échelle. Quant aux autres fournisseurs de contenus "info", ils n'ont pas les ressources suffisantes pour pouvoir produire autre chose que des commentaires ou relayer des fils d'infos et des dépêches .

Pour le moment en tout cas, Internet n'a donc pas  permis à l'information de se libérer de l'emprise des grands médias traditionnels .  Sauf pour quelques internautes aguerris et critiques les sources d'information n'ont pas radicalement changé.

Mais il est vrai que, dans le monde du numérique, les choses évoluent vite. Verra-ton en 2007 se développer une information plus libre et plus équitablement  distribuée ? On peut toujours l'espérer.

Mais, en attendant, restons vigilants et critiques à l'égard de ce que nous distille ce nouveau canal de communication que certains groupes hyper puissants et proches du monde de l'argent ont si bien su apprivoiser pour mieux nous approcher.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article