Mediametrie à l'heure de la convergence

Publié le par odile Biger

 Pour  Médiametrie aussi l'heure de la convergence a sonné et le passage de l'année 2007 marque un  changement de cap que l'on peut ,sans exagération, qualifier "d'historique".

 

Premier bouleversement dans la vie de ce vénérable Institut, le départ de sa Présidente, Jacqueline Aglietta qui, après 21 ans de bons et loyaux services, cède la place à un nouveau PDG, Bruno Chetaille.

 

A la tête de Mediametrie depuis sa création, Jacqueline Aglietta aura accompagné les grands changements du secteur des Médias en faisant évoluer les outils d'analyse de l'audience à mesure que se développaient de nouvelles offres (Radio FM, Télévision par câble, Télévision par satellite , TNT,) et de nouveaux supports (Internet, ADSL).C'est ainsi que sont nés l'Audience Radio, le Mediamat, le Mediacabsat et Cybermétrie dont ni les professionnels des médias ni les annonceurs ne pourraient aujourd'hui se passer.

 

Même si, depuis quielques mois, certains se plaisent à critiquer le management de sa Directrice, force est de reconnaitre qu'elle est pour beaucoup dans la réussite, la notoriété et la puissance actuelle de Mediametrie.C'est maintenant à Bruno Chetaille, le nouveau Président de relever un autre défi en dotant Mediametrie des instruments de mesure et de l'organisation qui lui permettront de passer avec succès le cap de la Convergence.

 

Car en 20 ans les Médias ne sont pas les seuls à avoir changé. Les comportements et les usages de consommation ont également beaucoup évolué. Aujourd'hui, on lit la Presse sur Internet, on regarde ses séries préférées en VOD, on "podcast" ses programmes radios pour les écouter dans le train ou au bureau, on regarde la télévision sur son téléphone portable... Bref on consomme les médias sur d'autres supports que ceux pour lesquels ils avaient été créés initialement et c'est cette nouvelle situation que doit prendre en compte Mediametrie.

 

Pour répondre aux besoins des professionnels des médias soucieux de tracer la consommation de leur produit où qu'elle soit, et pour satisfaire les attentes des annonceurs à la recherche d'une efficacité,d'un ciblage et d'une couverture optimales de leur campagne, Mediametrie doit inventer de nouveaux outils qui ne soient plus seulement orientés  sur les médias (qu'est ce que l'on consomme sur la Télé, à la Radio, sur le Web ?) mais qui suivent également le produit (quelle a été l'audience totale de mon jeu, de ma série, de mon film tous supports confondus ?). L'Institut d'études doit également mettre en place des analyses centrées sur le consommateur (qu'est ce qu'il consomme ? comment ? sur quel support ?).

Un premier pas a déjà été fait dans ce sens avec la création de l'étude sur "le temps des médias" qui mesure tous les contacts qu'un même individu peut avoir avec tous les médias sur une période donnée mais beaucoup de chemin reste encore à parcourir.

 

Pour s'adapter au nouvel environnement, Mediametrie doit aller plus loin encore et modifier son organisation pour accueillir en son sein de nouveaux entrants issus du monde des Télécoms. C'est là que les enjeux sont les plus importants et que les changements risquent d'être les plus difficiles à mettre en place. Car même si l'arrivée des opérateurs de téléphone ou des acteurs du web est incontestablement légitime puisqu'ils produisent et diffusent des contenus au même titre que d'autres médias, elle va necéssairement bouleverser des règles du jeu et des rapports de force bien établis. On peut imaginer que les médias traditionnels, déjà sérieusement chahutés par cette nouvelle concurrence n'accepteront pas facilement de partager avec elle certaines informations ou certaines prérogatives.

 

Comme le souligne Jacqueline Aglietta elle même dans un récent interview paru dans les Echos, "la mesure d'audience est devenue un enjeu économique majeur pour un nombre d'acteurs de plus en plus important". C'est là aussi l'une des conséquences de la convergence.

 

Souhaitons donc bonne chance à Bruno Chetaille et à Mediametrie pour mener à bien tous ces changements essentiels et adressons tous nos voeux à Jaqueline Aglietta pour partir sur de nouveaux projets.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article