Bookcrossing : quand publicité rime avec lecture et culture

Publié le par odile Biger

Avez-vous déjà entendu parler du « bookcrossing » également connu en France sont le nom de « passe livre »?

 

Cette pratique qui a fait son apparition dans notre pays à l'occasion du Salon du livre  2003,  consiste à abandonner dans un lieu public un livre que l'on a aimé (les adeptes appellent cela « libérer un livre ») pour que d'autres puissent le lire et le transmettre à leur tour.

 

Grâce à ce moyen d'échange original et généreux le monde entier devient un gigantesque club de lecture dont les lecteurs sont reliés entre eux grâce à Internet .

 

Je m'explique : Un livre vous a touché ? Vous souhaitez le faire découvrir et vous voulez partager avec d'autres le plaisir de cette découverte ? Il vous suffit de vous rendre sur le site  http://www.bookcrossing.com/ pour y enregistrer  l'ouvrage avec vos commentaires. Vous obtenez en échange un code à coller sur le livre avant de le « libérer» dans la nature. Ensuite, Si tout se passe bien, vous serez prévenus par mail chaque fois que quelqu'un viendra à son tour sur le web pour enregistrer un commentaire sur ce livre (c'est ça aussi le multimedia !)...

 

Belle idée non ? En France, elle a déjà séduit plus de 10000 books crosseurs et environ un millier de livres sont « libérés » par mois.

 

Parions que le phénomène n'en est qu'à ses débuts et qu'il va s'amplifier dans les prochaines semaines car 2 grandes marques ont décidé (séparément) de se saisir de cette nouvelle tendance et de s'associer au mouvement en proposant leur propre opération de bookcrossing.

 

La première chasse aux livres a ainsi été organisée ce week end à Paris dans le quartier du Louvres par la lessive Super Croix qui décline ainsi autour de héros de la littérature son thème fétiche de « l'irrésistible attitude ».

 

Une nouvelle  opération d'ampleur est également programmée pour le début d'année 2007 par la SNCF qui prévoit de « semer » plus de 10000 fictions dans les gares et les trains de son réseau.

 

Consommateurs et voyageurs ces deux initiatives doivent nous réjouir : la publicité nous offre si rarement des occasions d'élever notre niveau culturel ! Donnons donc à cette bonne cause le succès qu'elle mérite.

technorati tags:

Publié dans billet d'humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article