Un défi pour les annonceurs et les agences de pub

Publié le par odile Biger

 

 

 Il est curieux de constater à quel point les consommateurs ont été plus rapides que les professionnels de la communication et de la publicité à s'approprier les nouvelles technologies.

En effet, pour chaque nouvelle opportunité, chaque nouvelle fonctionnalité offerte,  on a vu se développer quasi  instantanément  de nouveaux usages et de nouveaux comportements de consommation. Aujourd'hui, les blogs, le podcasting, les réseaux sociaux virtuels qui n'existaient  pas  il y a trois ans sont devenus des  « incontournables »   utilisés naturellement chaque jour par des millions de consommateurs .

Parallèlement, Les annonceurs et les agences de publicité semblent avoir plus de mal à s'adapter et à intégrer dans leur stratégie les nouvelles  opportunités qui s'offrent à eux. Alors que les consommateurs adoptent des comportement de plus en plus convergents et prennent l'habitude de zapper en permanence d'un support et d'un média à l'autre, la part du budget publicité consacrée à Internet progresse, certes  rapidement, mais  reste encore largement minoritaire par rapport aux ressources allouées aux médias traditionnels. Quant à la publicité sur les médias mobiles elle en est encore au stade expérimental.

Avec la multiplication des canaux de communication, le développement de l'interactivité, la géo localisation, les offres de ciblages et de contextualisation ...le paysage publicitaire est en pleine mutation. Pourtant, les annonceurs, par ignorance ou par méfiance, continuent à privilégier les modes de publicité classique et les agences de publicité, encore mal à l'aise avec toutes ces innovations qui remettent en cause leur savoir faire et leur organisation, ne trouvent pas toujours les arguments pour les convaincre.

Pour que la Publicité et le Marketing relèvent  le défi des nouveaux médias, Annonceurs et  Agences de publicité traditionnelles ont peut être besoin, au moins momentanément, d'une aide extérieure et de  l'assistance de « médiateurs/facilitateurs »  ayant une vision claire des évolutions technologiques et une bonne compréhension  des comportements de consommation. A  ces pédagogues  d'un nouveau  genre de savoir se montrer créatifs, compréhensifs et  convaincants pour aider annonceurs et publicitaires à passer avec succès le cap de la convergence et s'adapter à la nouvelle donne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Effectivement, je travaille en agence et j'ai souvent du mal à imposer à mes clients des approches un peu moins traditionnelles que la pub classique.Dur dur de faire du neuf!
Répondre