La convergence crée les consom-acteurs

Publié le par odile Biger

Révolu l’âge d’or de la Presse , de la Radio , de la Télévision , finie la toute puissance du Média face à son public : la révolution numérique en cours  donne le pouvoir au consommateur et lui offre chaque jour de nouvelles opportunités  pour lui permettre de prendre le contrôle et  d’agir directement sur la création, la diffusion et la consommation de contenus.

Et pour les incrédules ou les non initiés, en  voici quelques illustrations:

- Grâce à la technologie numérique, l’information sous toutes ses formes (audio, vidéo, texte) se dématérialise et devient accessible sur tous les supports. En conséquence, le consommateur n’est plus client d’un média mais d’un contenu qu’il peut retrouver où il veut et quand il veut : j’aime le sport, j’accède à toute l’information sportive via mon quotidien le matin, puis en « live » sur Internet ou sur mon mobile au travail et enfin, le soir en images sur ma télévision. 

-  Avec le haut débit et l’augmentation de la bande passante, il est désormais possible de recevoir, transférer, diffuser  des quantités impressionnantes de données. Ainsi le consommateur peut télécharger, compiler, transférer et même modifier à sa guise tous les contenus auxquels il a accès. Une mine pour les plus créatifs d’entre eux!

- L’augmentation des capacités de stockage sur les disques durs des utilisateurs facilite une consommation sélective ou différée : il devient beaucoup plus facile de regarder, écouter, lire ce que l’on veut quand on veut en zappant au passage tous les espaces publicitaires au grand dam des annonceurs.

Face à cette nouvelle situation, inéluctable, les médias n’ont pas d’autre alternative que de s’adapter, surfer sur la vague et exploiter les nouveaux comportements comme autant d’opportunités de se diversifier et se renforcer.

Certains l’ont déjà bien compris (cf : Wat TV et TF1, You Tube et Google,  …). Je suis sûre que nous avons tous en tête quelques exemples et on en reparlera ! Les autres ont intérêt à réagir et à prendre rapidement le train en marche si ils ne veulent pas rester en arrière. On en reparlera aussi.

Commenter cet article